les yeux fertiles

..blog collectif..

mardi 4 septembre 2007

Blood mary

Les mains fourrées au fond des poches du jean's, cheveux bataillants contre le vent marin, elle descendait d'un pas traînant la ruelle salement glauque qui menait au bar des 4 potes. Elle ne les connaissait pas les 4 gaillards dont la tête de potache avait donné son nom au seul repère à pirates du bled. Des pirates venus de nulle part. N'allant nulle part. Même pas sortis en mer. Mais qui picolaient la journée durant et une partie de la nuit marine, en racontant des aventures imaginaires de pêcheurs jamais revenus.

- Salut la belle. Toujours pareil?

Elle acquiesça de la tête, le doré des boucles balayant l'eau trouble de ses yeux: de vastes océans, où quelques marins s'étaient aventurés et avaient sombré. Leur âme flottait encore quelque part sur la barquette d'une vie râtée, où les ciels n'auraient plus d'étoiles.

Le boss apporta le verre habituel. Comme un rituel.

- Qu'est-ce t'as, la belle, à boire toujours pareil? T'en as pas assez bu, du sang de matelots?

Elle ne dit rien. Elle ne parlait guère. La sirène en avait pris plus d'un dans les écailles de son corps. Les filets de pêche n'étranglent pas si fort, lorsqu'ils s'emmêlent.

Elle bu d'un coup. Sa main fouilla le fond du jean. Elle en sorti quelques biffetons et regarda ses doigts: l'humidité marine avait laissé des traces d'indigo indélébile sur ses doigts. Elle frotta. Rien n'y fît. Alors, sa voix d'ange, légère comme un chant, commanda au gars derrière son comptoir:

- Eh le pote... Encore un blood mary.

Posté par ellevala à 21:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    très bien dit, comme tout ce que tu écris, toujours triste quand même
    manou

    Posté par Manou, mercredi 14 novembre 2007 à 09:36
  • (en te lisant) j'y étais sur le port, là..
    merci.. un peu triste mais une belle évadée..

    Posté par art.truk, samedi 15 septembre 2007 à 16:08

Poster un commentaire