les yeux fertiles

..blog collectif..

jeudi 8 novembre 2007

Ecchymose

Tu es mon traumatisme.

L'impact de tes mots et de tes gestes a endommagé mes capillaires.

Très vite, le sang s'est volontiers diffusé dans les tissus avoisinants. J'ai eu mal. Contusion mineure au départ. Contusion majeure à l'arrivée. Aucun bémol: à force de frapper trop fort et trop souvent, l'hématome est devenu fracture. Puis ce fut l'hémorragie interne. Je ne ressens même plus la douleur. Le corps sait parfois s'échapper de la sensation quand les récepteurs sont saturés.

J'étais tendresse et solidité. Mais les tissus tendres et les capillaires plutôt solides de mon organisme n'ont pas réussi à tenir le choc.

La chair est devenue rouge, sensible, enflée.

Ecchymose.

Elle a pris toutes les jolies couleurs de l'arc en ciel. Mais il faisait nuit noire dans mon coeur. Le sang qui s'infiltrait en faisait une région brûlante. Mais j'avais froid dans mon âme. Les capillaires se sont réparés. Mais nos liens se sont dénoués. Ils gisent à terre, dans la glacitude de la mort et de la pourriture.

J'ignorai que la dégradation de l'hémoglobine génère de la biliverdine et de la bilirubine. Billie. Billy the kid. Billie Jane. Bile à vomir. Kill Bill.

Les pigments vert et jaune ont fini par disparaître. Il n'y a plus de trace en apparence. Mais qu'est-ce que l'apparence des choses, et des êtres?

Les contusions sérieuses ont besoin de beaucoup de temps pour guérir. Mais aucun manuel, aucun médicament, aucun thérapeute, aucun gourou, ne vous dira jamais combien.

Posté par ellevala à 14:57 - #5 BLEU - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    ...

    Posté par Kinishao, vendredi 9 novembre 2007 à 20:45
  • ?...
    (très bo maux....décrit kom si on y était... à l'intérieur)

    Posté par kkoeur, dimanche 11 novembre 2007 à 12:36
  • Ecchymose

    Je suis venue explorer ce blog, est-ce toi "elle" de myspace qui a écrit cela. J'ai toujours autant d'émotion à te lire. Il est dur ce texte car à travers on perçoit un petit bout de ta vie . C'est dur à vivre. Alors ce matin je n'ai pas le coeur bien accrochée, je suis venue prendre un peu d'oxygène sur les blogs, car en me levant j'ai failli virée de l'oeil , mon mari s'est ouvert le crâne hier en tombant, j'étais à une réunion et le réveil à été cauchemardesque, et je tombe sur ton écrit, ouah!.... Je t'embrasse "Elle"

    Posté par Manou, mercredi 14 novembre 2007 à 09:30
  • Bon, c'est dommage, plus rien?...

    Posté par Delphine, lundi 26 mai 2008 à 20:27

Poster un commentaire